La création d’emploi, la protection de l’environnement et la préservation de l’écosystème font partie des grands axes de la vision du Maire de la Commune des Lacs1 Me Alexis AQUEREBURU et son conseil. Alors il a trouvé le moyen par l’intermédiaire de la fondation Aquereburu & Partners de faire asseoir dans les Lacs un projet en ce sens : il s’agit du projet d’appui à la création et à la gestion d’une réserve communautaire dans la biosphère du Mono-Volta (Iles d’Aného) dont le lancement a lieu ce mardi 23 novembre 2021 dans les locaux de la Mairie d’Aného.

A l’ouverture de la séance, le Maire en souhaitant la bienvenue à l’assistance n’a pas oublié de la remercier  pour avoir répondu à son invitation. Il n’a pas manqué d’exposer les bienfaits des mangroves et les conséquences de leur destruction. Pour lui, « les mangroves font partie des éléments centraux de l’écosystème. Si nous les détruisons, quelles ressources comptons-nous laisser à nos enfants ? Notre cité est entourée de part et d’autre d’eau, nous avons l’obligation de créer et de mettre en valeur des espaces qui sont en parfaite symbiose avec les eaux. Nous avons de grands défis à relever. Je témoigne ma gratitude à l’ensemble des personnes qui ont travaillé dans l’élaboration de ce projet qui, je suis sûr, sera cité en exemple parmi les succès Stories du projet PAPBio C1-Mangroves »

C’est face à ces multiples défis que les premiers responsables de la Commune ont fait appel à UICN qui est en étroite collaboration avec l’Union européenne, les institutions régionales à savoir la CEDEAO et l’UEMOA qui se mobilisent pour assurer une intégration régionale réussie en matière de conservation de la biodiversité et de la gestion durable des ressources naturelles, ceci à travers le déploiement d’initiatives dont le programme PAPBio. A travers UICN, la Commune par le biais de la Fondation Aquereburu & Partners a reçu le financement du 11ème Fonds européen de développement de l’Union Européenne pour l’exécution du projet. Rappelons que la mise en œuvre de ce projet contribuera à améliorer le quotidien des concitoyens par la création d’emploi, la conservation de la biodiversité et la gestion durable des ressources naturelles.

Pour le Capitaine GHAZI, les dégâts causés par l’exploitation abusive des forêts sur la nature restent immenses. Nous ne pouvons que  remercier UICN d’avoir répondu à cet appel en finançant ce projet qui redonnera vie à l’écosystème d’Aného pour la protection de l’environnement sans oublier la création de l’emploi à la population.

Le représentant de l’UICN, BARA Top a essentiellement invité tous les acteurs de développement et surtout les chefs des villages et quartiers à accompagner le projet pour une réussite totale car ce projet est surement une porte ouverte sur d’autres projets. Ce financement n’est qu’un premier pas de notre collaboration avec la Fondation Aquereburu & Partners dont la Commune est bénéficiaire.

C’est sur ces mots que le Secrétaire Général de la Préfecture des Lacs M. Latévi Agbo LAWSON a procédé au lancement officiel tout en invitant tous les acteurs à œuvrer dans la fraternité, solidarité et convivialité pour la réussite totale du projet afin d’encourager les partenaires à nourrir d’intérêt pour la Commune des Lacs1.

#CCommLacs1 #CommuneLacs1 #Aného #Biodiversité #Mangroves #UICN

Translate »
contactmairieaneho@communelacs1.tg
+22899908324
efficitur. luctus non velit, ipsum eleifend dolor accumsan commodo elementum tristique Retour haut de page