Tout a démarré en janvier 2020, plus précisément le 13 où les travaux d’adressage du cimetière municipal d’Adjido confiés à M. Kodjo LATEVI, conservateur de la Mairie de Paris ont effectivement débuté. Commencé par la numérotation des tombes en passant par les informations relatives aux Noms et Prénoms des défunts de chaque tombe et l’année de leur naissance et décès pour finir avec la situation géographique de chaque tombe par rapport à des repères donnés, 24 divisions ou quartiers ont été constitués avec un total de 8392 tombes et chaque quartier correspond à une des lettres de l’alphabet soit de A à X, tout ceci pour permettre aux parents des défunts de reconnaître très facilement la tombe de leur proche.

Aujourd’hui, des agents d’entretiens et un gardien de nuit sont opérationnel dans le cimetière municipal d’Adjido afin d’assurer la propreté des lieux et de limiter les actes de profanations qui s’opère dans le cimetière la nuit ainsi que la défécation.

 De nos jours, après l’adressage, on peut noter dans ce cimetière de jolies parterre fleuris lui donnant un aspect attrayant.

dictum Curabitur Praesent vulputate, justo commodo et, in ut Retour haut de page